Préface

A la découverte du Massif Vosgien.

Pour qui les aime passionnément, les Vosges sont belles en toute saison. Lorsqu’en revenant d’ailleurs, des Alpes ou du Népal, je vois leurs sommets de chaume ou de forêts se rapprocher peu à peu, une émotion intense me traverse le corps.

Du milieu de la plaine, mon regard est sans cesse attiré par ces rondeurs pleines de sensualité que les peintres ont si souvent immortalisées sur la toile. Il n’est pas de semaine sans que le besoin irrépressible de les étreindre à pleines mains et de les respirer à pleins poumons ne m’envoie une fois de plus, ‘godillots’ aux pieds, fouler les sentiers serpentant sur ces flancs.

Le but essentiel de mes balades est de faire connaître et aimer les Vosges grâce au réseau des sentiers de Grande Randonnée

GR 5, GR 531 et GR 532

qui, tel une épine dorsale, les parcourt du nord au sud.

Pour le Haut Rhin, chaque promenade fait suite à une autre, à l’image d’un formidable puzzle naturel qui permet de découvrir les multiples facettes de nos montagnes alsaciennes.

Les Vosges sont des montagnes douces mais leur humeur est souvent changeante, il est prudent de prévoir un bon équipement.

N’oubliez pas de toujours emporter une carte détaillée du secteur et n’hésitez pas à vous y reporter en cas de doute. En effet, certaines balises peuvent disparaître, certains chemins peuvent être déplacés pour des raisons d’exploitation forestière.

Le balisage du Club Vosgien est généralement très fiable, mais soyez prudent et prévoyez les impondérables. Je souhaite à toutes et à tous les mêmes joies intenses que celles qui m’envahissent à chaque fois que mes pieds foulent les sentes vosgiennes.

Bonne route !

JEAN-LOUIS KELLER